Chirurgie Plastique, Reconstructive et Esthétique

Chirurgie Esthétique du Visage

  • Chirurgie des paupières (blépharoplastie supérieure et inférieure)
  • Oreilles décollées
  • Rhinoplastie
  • Lifting
  • Lipostructure - injections de graisse
  • Tumeurs cutanées et sous-cutanées

 

Chirurgie Esthétique du corps

  • Lipo-aspiration
  • Plastie abdominale
  • Augmentation mamaire
  • Réduction mamaire
  • Pexie mamaire
  • Plastie des bras et des cuisses
  • Chirurgie des tumeurs cutanées
Prestations

Cette fiche d'information est conçue comme un complément à votre première consultation, et a pour but de vous apporter les éléments indipensables pour vous permettre de prendre votre décision en parfaite connaissance de cause.

Indication

Avec l'âge, les paupières supérieures s'alourdissent, occasionnant une gêne esthétique ou même fonctionnelle, avec une réduction du champ visuel.

Les disgrâces qui peuvent être corrigées par blépharoplastie sont les suivantes:

  • des paupières supérieures lourdes et tombantes avec excès de peau
  • des hernies de graisse donnant l'aspect de paupières bouffies.

En cas d'affaissement du front ou des sourcils, il faudra envisager un autre type d'intervention (lifting frontal).

De même, les rides verticales entre les sourcils (rides du lion) et celles de la patte d'oie nécessitent un autre type de traitement (toxine botulique ou comblement).

L'intervention se pratique aussi bien chez la femme que chez l'homme, dès la quarantaine.
 

Bilan pré-opératoire

Il est recommandé de faire un bilan sanguin pré-opératoire, de même qu'un contrôle ophtalmologique.

Aucun médicament contenant de l'aspirine de devra être pris dans les 10 jours précédant l'intervention.
 

Anesthésie

L'intervention se pratique en principe en anesthésie locale avec une légère sédation (Dormicum®). Toutefois une sédation profonde avec la présence d'un anesthésiste peut être envisagée.
 

L'intervention

Elle consiste à retirer l'excès de peau et de muscle, ainsi que les poches graisseuses s'il y a lieu.

La cicatrice est placée dans le sillon palpébral, pli naturel entre la partie mobile et la partie fixe de la paupière. Elle est invisible lorsque l'oeil est ouvert.

Les sutures sont réalisées avec des fils très fins que l'on retire après environ 5 jours.

 

Les suites opératoires

L'intervention se déroule en clinique de façon ambulatoire avec une surveillance de 2-3 heures en chambre. Un pansement légèrement compressif est appliqué pour une heure de temps.

Un certain inconfort, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels peuvent être présents juste après l'intervention.

Les suites sont marquées par un oedème et des ecchimoses qui peuvent être variables.

Les premiers jours, il faut se reposer un maximum et éviter tout effort violent. Des drainages lympahtiques sont recommandés.

Après une semaine on est socialement présentable. La reprise d'une activité de bureau peut se faire après 3-4 jours. Pour le sport il faut attendre 3 semaines.

Les cicatrices peuvent rester rosées pendant quelques semaines, mais le maquillage est permis après 7 jours. Une légère induration des cicatrices peut persister quelques mois.

 

Résultat

Un délais de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat. Ceci correspond au temps nécessaire pour que les tissus retrouvent leur souplesse et que les cicatrices soient estompées.

Une apparence plus détendue et reposée et un regard plus "ouvert" sont attendus, sans compter un indéniable effet de rajeunissement.

 

Complications envisageables

Bien qu'esthétique, la blépharoplastie n'en demeure pas moins une intervention chirurgicale, impliquant des risques liés à tout acte médical. Les vraies complications sont rares mais vous devez quand même connaitre leur existance.

  • L'hématome: généralement sans gravité, il peur être évacué s'il est trop important.
  • L'infection: elle est exeptionnelle. Le traitement se fait par antibiotiques.
  • Les anomalies de cicatrisation: elles sont très rares au niveau des paupières.
  • Les kystes épidermiques: peuvent se voir le long des cicatrices, ils s'éliminent facilement.
  • Les troubles de la sécrétion des larmes: le larmoiement est plus rare que l'oeil sec.
  • Le ptosis: très rare. Cest en principe un défaut pré-existant qui peut être aggravé par l'intervention.
  • La lagophtamie: impossibilité de femer complètement l'oeil. Sa persistance au delà de quelques jours voire quelques semaines ne devrait pas se renconter.scientifique internationale.

En résumé, il faut simplement prendre conscience qu'une intervention chirurgicale, même simple, comporte toujours une petite part d'aléas

Imprimer